Un nouveau Business Model pour la boulangerie

En début de mois, j’ai eu l’occasion d’assister à la remise des Trophées de l’Entreprise.

L’un des lauréats était Philippe Cavagna, Directeur Général de Banette, pour le trophée Made In Loiret, qui expliquait alors :

Les arrivées successives, sur le marché de la boulangerie, de nouveaux acteurs (les grandes surfaces et les terminaux de cuissons) et de produits de substitution (offres de restauration rapide à base de pâtes ou de sushi) ont contribué à faire évoluer le coeur de métier du boulanger.

Celui-ci ne peut plus se contenter de produire du bon pain pour réussir : il doit également assurer le développement de son entreprise, en termes de comptabilité, de ressources humaines et de marketing.

Conscients de cela, les dirigeants de Banette ont apporté une réponse pragmatique aux boulangers, à la hauteur de leur défi :

  • une marque nationale, disposant d’une forte présence en mass-medias
  • des outils de signalétiques et de communication locaux
  • une cellule dédiée à la recherche et au développement, afin de coller aux tendances culinaires et de créer de nouveaux produits
  • une farine de qualité constante, pour un pain « toujours aussi bon »
  • une école de formation, permettant un transfert de savoir et de savoir-faire permanent

Cette stratégie a permis à la petite entreprise de Briard de développer une forte notoriété — 8 français sur 10 connaissent la marque Banette — et de s’implanter dans 3.000 des 33.000 boulangeries françaises.

C’est en cernant les enjeux du métier de boulanger, que Banette a été capable de mettre au point un nouveau Business Model pour l’ensemble du secteur et de créer un véritable réseau de points de vente.

Bonus : interview d’Alexander Osterwalder, co-auteur de l’ouvrage de référence Business Model Generation et co-créateur du célèbre Business Model Canvas, réalisée dans le cadre de l’écriture de Se lancer sans attendre.

FacebookTwitterGoogle+LinkedIntumblrbufferEmail