Mesurer et progresser

Pour Noël, j’ai eu l’agréable surprise de recevoir en cadeau l’un de ces fameux objets connectés : un Jawbone Up.

Grâce à un système de capteurs et à un savant algorithme, ce bracelet souple mesure notre activité physique tout au long de la journée et évalue la qualité de notre sommeil la nuit.

Il est également possible d’enregistrer manuellement les repas de la journée afin d’apprécier et d’enregistrer le nombre de calories ingérées.

Autant d’informations que nous pouvons ensuite consulter sur une application, qui résume chaque journée par un ensemble de graphiques simples.

Un mois d’utilisation a suffi pour me permettre d’optimiser la façon dont je me déplace, mange et dors.

Il y a une raison simple à cela : lorsque nous mesurons une « performance », nous prenons conscience de nos efforts et de nos résultats.

Mieux encore, nous pouvons analyser les relations de corrélations qui existent entre ces efforts et ces résultats, en observant des tendances sur une période de temps donnée.

Un niveau d’information qui nous permet alors d’ajuster nos efforts, dans le but d’améliorer nos résultats.

Par chance, nous vivons à une époque où nous avons accès à un grand nombre d’outils qui nous permettent chaque jour de mesurer de nouveaux pans de notre vie :

  • Google Analytics mesure le trafic de nos sites web
  • Nos banques proposent des applications qui mesurent la façon dont nous dépensons notre argent
  • Et maintenant, les objets connectés mesurent notre hygiène de vie.

Pour progresser, commençons par mesurer.

FacebookTwitterGoogle+LinkedIntumblrbufferEmail