Leçons de Longboard

Cet été, Noémie & moi nous sommes essayés au Longboard.

(Bien entendu, nous étions plus proches de ce type de pratique, que de celui-ci ou de celui-là.)

Quelques idées que nous en avons retirées :

  1. Pour nous lancer, lire des magazines sur le sujet, consulter des sites web et visionner des vidéos peut éventuellement nous aider. Il est plus efficace encore de prendre une planche et de monter dessus.
  2. Pour débuter, inutile d’acheter du matériel de professionnel, hors de prix : mieux vaut investir le moins possible, nous faire une idée « sur le terrain », puis monter en gamme au fur et à mesure que nous progressons.
  3. Ce n’est pas en faisant du roller que nous apprendrons à tenir sur un skateboard. Cela peut aider, mais c’est évidemment en montant sur un skateboard que nous apprendrons à tenir dessus.
  4. La peur est à la fois une protection et un frein : il faut apprendre à l’écouter, la maîtriser et la dominer.
  5. « Rider », c’est oser : oser monter sur la planche, oser s’élancer, oser repousser les limites un peu plus à chaque fois.
  6. Faire du longboard permet — et implique — d’appréhender la route autrement : il est crucial de demeurer attentif aux moindres aspérités et de les prendre en compte le plus tôt possible pour pouvoir ajuster notre trajectoire de manière appropriée.
  7. Tomber fait partie du jeu : nous pouvons porter des protections, prendre des précautions, mais lorsque la chute arrive, il faut comprendre pourquoi nous sommes tombés puis remonter sur la planche. Le plus vite possible.
  8. Einstein nous disait :  » La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. » Cela vaut pour le longboard également.
  9. Il est crucial de maîtriser notre vitesse, de savoir freiner et d’être capable de sauter de la planche le cas échéant. Surtout, il est crucial de ne jamais nous laisser entraîner par notre propre allure.
  10. Il n’y a aucune honte à commencer doucement, sur une surface plane, avant de faire de la « descente » ou des acrobaties. C’est en réalité, la meilleure — la seule ? — façon de faire.

Bon « ride » à tous.

FacebookTwitterGoogle+LinkedIntumblrbufferEmail