Le bon moment

La procrastination est sans aucun doute l’un des pires ennemis de l’entrepreneur. Cette habitude de remettre au lendemain ce qui doit être fait aujourd’hui est un poison dont nous devons nous débarrasser, le plus tôt possible.

Je ne fais pas ici allusion aux petites tâches du quotidien que nous n’aimons pas effectuer, comme faire le ménage ou régler une facture. Non, il est bien plutôt question des grandes choses que nous voulons accomplir : ces projets dont nous rêvons mais qui, dans le même temps, nous terrifient. Cette idée d’entreprise qui sommeille dans un coin de notre tête depuis des années. Ce rêve d’expatriation que nous nourrissons en secret. Cette oeuvre que nous avons créée mais que nous avons peur de montrer en public.

Le bon moment – celui où toutes les conditions sont réunies pour que le plan se déroule sans accroc – n’existe pas. Le seul moment où nous pouvons réellement entreprendre, c’est aujourd’hui. Maintenant. Et pour cela, nous devons avoir le courage de nous concentrer sur ce qui est important. Coûte que coûte. Cela réclame de la détermination, de l’astuce et beaucoup d’énergie.

Impossible ? Non. C’est en réalité très simple, pour peu que l’on ait une botte secrète. La mienne : avoir pris conscience de la valeur du temps.

[Ce texte est extrait du Chapitre 2 de Se lancer sans attendre – Génération d’entrepreneurs, paru aux éditions Diateino.]

FacebookTwitterGoogle+LinkedIntumblrbufferEmail