L’art de dé-ranger

Si nous développons un produit, il est question de dé-ranger le marché existant pour introduire quelque chose de nouveau.

Si nous proposons un service, par exemple du consulting, il s’agit de dé-ranger les informations à notre disposition, afin de les restructurer d’une manière qui ait du sens, pour apporter une solution pertinente à notre client.

Si nous oeuvrons dans le domaine du social business, il convient de dé-ranger la façon dont les ONG fonctionnent dans le but de proposer de nouvelles réponses aux problèmes sociétaux que nous adressons.

Entreprendre, c’est remettre en cause l’ordre établi.

Définitivement, entreprendre, c’est exercer l’art de dé-ranger.

Parfois, entreprendre, c’est aussi déranger, mais c’est un autre problème.

 

FacebookTwitterGoogle+LinkedIntumblrbufferEmail