Infobésité

Le saviez-vous ? Sur 100 internautes, seulement 10 réagissent au contenu qu’ils consomment et 1 contribue à en créer.

Pourtant, à l’heure où j’écris ces lignes, nous produisons collectivement davantage de contenu chaque minute que nous ne pouvons en consommer individuellement en une journée.

Une avalanche d’information continue, sans précédent, que nous devons apprendre à canaliser, digérer et exploiter.

Une situation qui conduit certains d’entre nous à opter pour le multitasking et le zapping permanents, dans le but de ne jamais manquer le dernier buzz.

Un phénomène qui se répercute parfois sur notre vie sociale, sous la forme du désormais fameux syndrome FOMO.

Au même titre que pour l’alimentation, pour l’information, l’excès ne vaut pas mieux que le manque.

Car l’infobésité tend à nous déconcentrer, nous angoisser et nous paralyser.

Voici quelques pistes pour nous prémunir contre cette pathologie des temps modernes :

  • Être complètement déconnecté — smartphone, tablette, ordinateur, télévision —avant le petit-déjeuner, pendant les repas et après le dîner.
  • Réduire au strict minimum la fréquence et la durée d’utilisation des réseaux sociaux.
  • Consacrer au moins deux fois plus de temps à utiliser de l’information qu’à en consommer, par exemple en produisant du contenu original ou en concrétisant de nouveaux projets.

Surtout, tâchons de garder en mémoire qu’aujourd’hui, l’action prévaut sur l’accès.

Bonus : (Re)découvrez l’excellent court-métrage de Zen Pencils Marc Maron : The Social Media Generation.

FacebookTwitterGoogle+LinkedIntumblrbufferEmail