Le coût du retard

Être en retard engendre parfois un coût financier direct : par exemple, si nous manquons notre train, nous risquons de devoir acheter un nouveau billet, à nos frais.

Cela est regrettable, mais après tout, assez simple à saisir.

Le plus difficile à mesurer est en réalité le coût indirect du retard : un rendez-vous et donc une opportunité manqués, une position de faiblesse lors de négociations avec notre interlocuteur, un accroc à notre réputation personnelle ou pire, à celle de notre « marque ».

Le retard implique toujours un coût, qu’il est parfois difficile d’évaluer, mais qui est bien réel et souvent impossible à amortir.

Prenons les devants et faisons au mieux pour travailler notre ponctualité.

P.S. : Ironie du sort, j’ai écrit cet article dans un train qui a fini par avoir 1h15 de retard, sur un trajet de 2h.

Gratuit. Vraiment gratuit ?

Nous avons tendance à associer la notion de gratuité avec le fait de ne pas débourser d’argent ou d’obtenir quelque chose en plus pour le même prix.

Bien souvent, ce qui est présenté comme gratuit ne l’est pas réellement, mais fait partie d’un modèle économique dans lequel une autre personne — physique ou morale — espère gagner X en nous « offrant » Y.

Un cadeau offert pour toute commande supérieur à 50€, des programmes de télévision en échange de notre attention durant les spots de publicité, l’accès à un service gratuit en échange de notre email.

Oui, « gratuit » peut signifier que nous ne déboursons pas d’argent, mais cela signifie la plupart du temps que nous payons avec une autre monnaie d’échange.

Il n’y a rien de mal à cela, si tant est que nous en soyons conscients.

Bonus : Adesias propose une vidéo de très bonne facture sur le sujet

Sprint Vs. Marathon

Comme chaque année, le premier de l’an est l’occasion de prendre de bonnes résolutions.

Et comme chaque année, ces bonnes résolutions risquent de ne pas survivre au mois de janvier.

La raison est en fait toute simple : nous pensons bien souvent à tort que la concrétisation d’une bonne résolution revient à faire un effort soutenu sur une période de temps donnée, pour nous débarrasser d’une mauvaise habitude de manière durable.

Or, ce qui importe, ce n’est pas tellement la décision ponctuelle de progresser dans un domaine ou un autre, mais la somme des petits efforts que nous allons déployer au quotidien pour y parvenir.

Tenir une bonne résolution s’apparente bien davantage à un marathon qu’à un sprint.

Sur ce, je vous souhaite une excellente année 2014 et vous présente mes meilleurs vœux de réussite pour le marathon que vous choisirez de courir.

Thibaud